Sensible aux enjeux de la crise environnementale, BleuBleu agit concrètement en créant une charte d’écoresponsabilité s’articulant autour de quatre axes majeurs : l’alimentation responsable, la préservation des sites et des écosystèmes, la gestion des déchets et les modes de transport durables.

BleuBleu favorise les échanges avec les intervenant.e.s régionaux.ales en adoptant une méthode de travail horizontale. En étroite collaboration avec la Ville et les organisations locales, le festival maintient une proximité avec les citoyen.ne.s afin de leur offrir un produit en adéquation avec les réalités du territoire et de sa population. La valorisation de la richesse du patrimoine local s’inscrit pleinement dans les valeurs du festival.

ENGAGEMENTS

Le festival s’engage à adopter des pratiques écoresponsables à toutes les étapes de l’organisation de l’événement, tout en communiquant de manière transparente et proactive les mesures mises en place pour atteindre ses objectifs environnementaux.

L’organisation s’engage également à sensibiliser les festivalier.ère.s, les membres de l’équipe, les bénévoles et les partenaires aux enjeux environnementaux, et à les encourager à participer activement à la mise en œuvre de pratiques écoresponsables.

En adoptant cette charte, BleuBleu s’engage à jouer un rôle responsable dans la protection de l’environnement et à continuer d’évaluer et d’améliorer ses pratiques en s’informant des dernières innovations et des meilleures pratiques en matière de durabilité.

Axe 1 — Alimentation responsable

— Favoriser les circuits courts d’approvisionnement en privilégiant les fournisseurs locaux pour réduire l’empreinte carbone;

— Minimiser l’utilisation d’emballages, d’assiettes et de verres jetables pour réduire les déchets;

— Réduire au maximum le gaspillage alimentaire en mettant en place des pratiques de gestion des stocks et de gestion des déchets;

— Prioriser les fournisseurs de restauration bio, locaux et saisonniers, tels que Le Vraquier, La Mie Véritable, Vi Kombucha et Le Naufrageur;

— Encourager une alimentation plus écologique et économique en offrant un menu entièrement végétarien à l’équipe et en le proposant aux artistes;

— Privilégier les produits nettoyants en vrac et biodégradables.

Axe 2 — Préservation du site et de l’écosystème

— Développer une campagne de sensibilisation avec le comité ZIP Gaspésie afin d’informer le public de l’importance de préserver les berges et d’utiliser le bois de mer de manière responsable;

— Éviter de tenir des spectacles et des activités dans les sites où des écosystèmes pourraient être dérangés ou endommagés (barachois, îles, etc.);

— Respecter les règles et les lois en vigueur en matière de protection environnementale;

— Nettoyer et entretenir les sites après chaque événement en utilisant des méthodes respectueuses de l’environnement, veillant à ne laisser aucune trace de notre passage.

— Interdire de jeter des mégots de cigarettes sur le site et mettre en place des cendriers adaptés aux événements extérieurs.

Axe 3 —

Gestion des déchets

— Installer des systèmes de distribution d’eau potable (stations d’eau) pour réduire l’utilisation de bouteilles d’eau et encourager les festivalier.ère.s à apporter leur propre bouteille réutilisable;

— Encourager les food trucks et les artisan.e.s du marché à utiliser des emballages et des contenants compostables;

— Déployer une équipe de triage des déchets et de sensibilisation sur place pendant les événements afin de contrôler la chaîne de gestion des déchets;

— Multiplier et mettre en évidence les points de récupération des déchets;

— Réutiliser au maximum les éléments d’aménagements et de scénographie à chaque édition;

— Prioriser les produits réutilisables, pauvres en emballages et recyclables pour les achats du festival;

— Limiter la production de produits dérivés et collaborer avec des artistes émergent.e.s et/ou des fabricant.e.s qui ont des pratiques éthiques et responsables. Privilégier les matières écologiques et recyclées;

— Limiter l’utilisation de papier à l’interne et dans nos campagnes de promotion. Privilégier le papier recyclé et les formats grandes impressions plutôt que les programmes individuels;

— Récupérer le bois, le métal et les autres matériaux lors du démontage.

Axe 4 — Transport

— Offrir un service de navettes gratuites pour le transport des festivalier.ère.s, via l’organisme RÉGÎM;

— Encourager les festivalier.ère.s à utiliser des modes de transport écologiques pour se rendre sur les sites, tels que le covoiturage, l’autopartage ou les transports en commun (site web, réseaux sociaux et à l’achat des billets);

— Encourager les artistes, les partenaires et le public à éviter de prendre l’avion pour se rendre sur les lieux du festival;

— Fournir des renseignements clairs (lignes, horaires aller et retour, tarifs, dispositifs d’accueil à l’arrivée) pour se rendre au festival en vélo ou en transport en commun via différents moyens de communication. Offrir des supports à vélos;

— Minimiser les déplacements de l’équipe au cours de l’année;

— Prioriser le covoiturage et l’autopartage pour les déplacements du personnel et des bénévoles.