©2019 Festival BleuBleu

Lou-Adriane Cassidy

21 juin 2019, 21:00

Oratoire Notre-Dame-du-

Mont-Saint-Joseph (scène SiriusXM)

Photo: 

bio

Greffant la pop racée des seventies à la langueur d’une chanson française brute et belle, C’est la fin du monde à tous les jours allie arrangements sobres et envolées de cordes mélodieuses pour soutenir une proposition sombre, mais pas trop.

 

Lou-Adriane Cassidy y traduit la vie qui se vit en hyperbole sans qu’on la contemple, en un parfait sillage de candeur et de tragédie. La tragédie humaine, anecdotique. Celle se déclinant sur différentes échelles, en lieux distincts et à toute heure. Celle de tous les jours, sûrement, livrée d’un débit désinvolte.

 

Avec «Ce qu’il reste», la voilà qui crée la cassure en peignant un portrait anxiogène de l’extérieur, se posant tel un témoin narrant un suicide.